4

4 DESTINATIONS POUR TERMINER 2018 AVEC BONNE HUMEUR : Une fin d’année pétillante

Turbulent à Amsterdam, insolite à Madrid, sur les pistes à Grandvalira, féérique à Gaillac, on vous entraîne dans un 31 singulier !

LA VILLE AUX MILLE PÉTARDS

24H à Amsterdam

Les fêtes sont des instants vraiment magiques dans cette ville rayonnante. Amsterdam brille de mille feux, regorge de marchés, musées et boutiques. Une ambiance hivernale, romantique et joyeuse qui séduit toutes les générations.

8h – Déguster son petit-déjeuner au Lloyd Hôtel avec bagels, jambon et confitures.
Cet incroyable lieu permet selon son budget de dormir économique ou grand luxe selon l’étage.

9h – Se balader à vélo le long des canaux. On prend son vélo pour partir découvrir le quartier Jordaan réputé pour ses canaux, ses jolies façades et son ambiance détendue. On peut s’arrêter boire un café au Café Nol très populaire ou revenir un soir de musique live ! Notre route nous mène vers le « Beguinage » (Begijnhof) où règne une certaine quiétude avec sa cour très ancienne entourée de maisons pittoresques où logeaient les béguines. Puis direction le Vondelpark le plus grand parc de la ville, avec ses lacs et ses aires de verdure pour grignoter, jouer ou se reposer.

11h – Découvrir tous les visages de Van Gogh. Encore quelques efforts pour atteindre le musée du célèbre peintre. La présentation de la collection permet de suivre chronologiquement le développement artistique du peintre et de retracer toute sa vie.

12h – Déjeuner au Buffet Van Odette avec des produits frais et un carrot cake en dessert !

14h – Promenade design. Rejoindre les Docks à vélo pour découvrir toute la créativité, plutôt cubique, des architectes hollandais puis continuer vers le quartier commerçant de Nine streets et Haarlemmerdijk, avec toutes ses jolies boutiques, cafés et bars à jus de fruit.

15h – Rêver au jardin botanique. Pour se réchauffer on se perd dans la serre et on admire les papillons. C’est magique !

16h – Goûter traditionnel. Déguster des plats sucrées typiques appelés « oliebollen » (des beignets saupoudrés de sucre glace) et « appelflappen » (beignets de pommes).

17h – Un tour au cinéma. Si vous avez encore du courage, laissez tomber le vélo pour emprunter un bateau (gratuit) qui vous mène au musée Eye, le musée du cinéma juste derrière la gare centrale.

19h – Début de soirée. On se retrouve pour trinquer du côté de Nieuwmarkt (Chinatown), Leidseplein ou encore Rvembrandtplein pour fêter avec tous les habitants et touristes la nouvelle année. Ou plus exactement au «Pilsner Club » dans le Begijnensteeg ou le « Hoppe » sur la place Spui. Les pétards, feux d’artifice arrivent de tous les côtés, c’est surprenant, unique et très bruyant.

Minuit – Un festival de couleurs. Lorsque les 12 coups de minuit sonnent, vous ne pouvez pas manquer les incroyables feux d’artifices organisés par le navire Amsterdam de la VOC et le musée Scheepvaartmuseum. Après on vous conseille le « Paradiso » pour une ambiance plutôt rock ou le Bimhuis pour écouter du jazz. Enfin, si les jambes vous démangent on peut danser partout, les Amstellodamois transforment les canaux, les coffee-shop, les bars et les rues en boîte de nuit à ciel ouvert !

Pour un 1er janvier 100% Hollandais : Après midi, balade en vélo au nord de la ville, au bord d’un lac. Prendre le bac juste à la gare d’Amsterdam, pour aller vers Noord. On peut y mettre son vélo. Traverser ensuite les villes du coin : Nieuwendamm (banlieue chic d’Amsterdam avec des maisons canons), puis Durgenrdam (il y a un pub en bord du lac près duquel des gens ouvrent leur jardin pour vendre de la limonade et des jus de fruits), aller jusqu’à la presqu’île de Marken (village de pêcheur, musée du sabot, manger des fritures de poissons sur le petit port).

Si l’idée de partir en vélo en plein hiver ne vous séduit pas, laissez-vous voguer sur les canaux d’Amsterdam à l’occasion d’une croisière. Et profitez de votre trip en mode hivernal !

© Daniil Vnoutchkov

INSOLITE ET FESTIF

24H à madrid

© Tania Fernandez

Nochevieja madrilène entre découvertes insolites, traditions et lieux alternatifs.

9h – Slow Life. Prenez le temps dans votre suite duplex de l’Urban Hôtel car la journée va être épique.

10h – Culture et marché. Démarrez votre balade madrilène par le quartier Legazpi et son espace Matadero, les anciens abattoirs de la ville transformés en centre polyvalent, expositions, concerts, performances, salle de cinéma, et théâtre. Déambulez dans ces grands espaces loin du brouhaha du centre ville, chaque bâti- ment abrite un atelier différent. N’oubliez pas de passer par le typique Mercado San Fernando, un marché « dans son jus » animé à toutes heures où l’on peut boire et grignoter des tapas au milieu d’une foule exclusivement espagnole.

12h – Végétal. Un peu plus haut vers le nord n’hésitez pas à pousser les portes des Ivernadero de Arganzuela, serres tropicales construites entre 1908 et 1928 qui proposent 4 écosystèmes composés de plus de 9000 espèces de plantes.

14h – Déjeuner à la Cantina del Matadero, produits frais et bio au cœur des abattoirs.

15h – Coulée verte. Matadero est aussi le point de départ de 40km de rives et d’espaces réhabilités pour profiter de Madrid différemment. Foncez chez Mobéo à l’entrée de Matadero louer des bicyclettes (un service de pique nique est aussi proposé) et laissez-vous porter par les pistes cyclables aux multiples recoins ludiques et étonnants. Une autre façon de prendre la mesure de cette ville.

19h – Tapas et roof-top. Pour commencer cette longue nuit de fête une balade dans le quartier de Las Letras s’impose, un dédale de rues quasi piétonnes, de petites places et de boutiques indépendantes. Pour déguster des tapas, rendez-vous sur la charmante Plaza Santa Ana. Un des bâtiments qui encercle cet espace abrite le Melia Reina Sofia une magnifique faça de 1920 qui abrite un hôtel mais surtout un excellent restaurant au rez-de-chaussée où vous pourrez boire des cañas, du Vermout ou des Gin Tonic en grignotant ou en dînant, ne faites pas l’impasse sur son un rooftop avec une vue à 360° sur la capitale.

© Florian Wehde

23h30 – Le raisin pour le bonheur. Un peu avant minuit il vous faudra impérativement vous rendre Puerta del Sol afin de voir et de participer à l’une des traditions les plus ancrée d’Espagne : les 12 grains de raisins de la Nochevieja. Une foule immense se retrouve sur la plus célèbre des places de la ville afin de manger un grain pour chaque coup de cloche, un porte bonheur pour l’année à venir. La ville toute entière s’enflamme ! Partez ensuite dans un des clubs les plus confidentiels de la capitale, le Cha Chá The Club ou le Fortuny.

5h – Un matin sucré. Après ces 12 heures intenses tout commence ! Une autre coutume indispensable vous attend si vous voulez vivre un réveillon 100% madrilène. Au petit matin prenez un chocolat chaud accompagné de Churos, deux adresses s’imposent naturellement la célèbre chocolaterie San Ginès, une institution, mais aussi Maestro Churero Plaza de Jacinto Bonavente. Un régal.

Le lendemain : Après quelques heures de sommeil, une balade sur la mythique Gran via, l’artère névralgique de la ville, est indis- pensable. Animée jour et nuit elle offre les enseignes les plus célèbres du textile espagnol, traditionnellement le shopping y est de mise. Marchez ensuite jusqu’à la Calle Alcala au numéro 42 et entrez dans l’immeuble Círculo de Bellas Artes, moyennant 4 € montez au dernier étage et régalez-vous de la plus belle vue de Madrid. Profitez-en pour déjeuner, boire un verre ou bruncher.

Pour voir Madrid d’une façon étonnante, partez en direction du quartier Argüelles, Paseo del Pintor Rosales, 1, à la station d’un méconnu téléférique. Une traversée d’une dizaine de minutes au dessus des immeubles vous transporte dans le poumon vert de la capitale : Casa de Campo un immense parc arboré et vallonné en pleine ville. Silence et déconnection totale.

À votre retour si vous pouvez, marchez jusqu’au Palais royal et la cathédrale de la Mudena (Sainte patronne de la ville) afin de découvrir une des facettes de la couronne d’Espagne, au passage arrêtez-vous au temple de Debod, une architecture du plus pur style égyptien. Bluffant !

Merci à Julie Wattier pour toutes ses adresses et son site madrid-for-you.com

CHAMBRE DE RÊVE AU SOMMET

24H à Grandvalira

© Natmontane

Au cœur des Pyrénées à quelques kilomètres de Toulouse, les paysages montagneux sont grandioses. Les stations de ski d’Andorre (Pas de la Case, Soldeu, El Tarter), forment le site de Grandvalira et bénéficient d’installations à la pointe des technologies. Le Grau Roig Boutique Hôtel est un bâtiment ancien construit aux pieds des pistes dans un lieu encore sauvage. Totalement rénové il découvre des chambres à la décoration très actuelle à base de bois de chêne, de cuir et matériaux nobles. Les restaurants, les salons et le spa sont à l’image du lieu, un mélange de contemporain et d’ancien pour quelques jours de vrais repos à la montagne.

8h – Lever de soleil sur les pistes. Superbe suite familiale avec peaux de bêtes, jolies lumières et bois clair face aux pistes de ski et sa nature sauvage. Le petit-déjeuner dans la chambre est un vrai luxe à ne pas se refuser.

9h – Les chemins en raquettes. Départ de El Tarter pour une balade de 2 heures afin de découvrir la faune et la flore, écouter les bruits de la montagne et se faire du bien !

11h – Descente rapide. On chausse nos skis pour dévaler les pistes et on s’arrête à Soldeu prendre un thé Dilmah au The Exceptional Tea Lounge Experience. La salle dans un style colonial coloré nous transporte au Sri Lanka.

13h – Escudella au sommet. Une soupe traditionnelle à base de légumes et de viande dans le restaurant le plus ancien de la station, le refuge du Lac de Pessons.

© Natmontane

15h – Se détendre. Retour à l’hôtel pour quelques longueurs de piscine et un spa bien mérité dans cet espace apaisant et revigorant.

16h – Montée vers l’Igloo. Pour un 31 différent, grimper en raquettes, à skis ou à pied jusqu’à l’hôtel Iglù pour vivre une expérience unique à 2530 mètres. Dîner gastronomique, spa et retour dans la nuit au Grau Roig !

Option 2 : 18h – Descente aux flambeaux. On part admirer le spectacle nocturne des skieurs en costumes qui dévalent les pistes à Soldeu.

20h – Un joyeux dîner au GlassBar 1850. Cadre tendance et cosy, cocktails, ceviche de poissons, tempura de Saint-Jacques et merveilleuse cave.

Minuit – Folle nuit au Pas de la Case. Pour les plus festifs les lieux de fête ne manquent pas et l’ambiance est toujours au rendez-vous au Kyu ou au Bilboard.

Le lendemain on peut partir se promener dans le village authentique de Ordino et visiter son musée Casa d’Arény ou grimper au Monastère de Meritxell. Avec les enfants Naturlandia vous permet d’apercevoir des ours et des loups des Pyrénées dans leur espace naturel. Enfin n’oubliez pas de faire du shopping détaxé au Pas de la Case avant de repartir.

Terrasse ambiance
© GV_Restauracio_Terrasses I ambient

NUIT FÉÉRIQUE À GAILLAC

24H dans le Tarn

Albi
© CDT-Tarn Pascale Walter

Depuis l’année dernière le petit village de Gaillac vit en fin d’année des heures surprenantes : un spectacle gigantesque aux dimensions hors normes mis en place par la commune. Gaillac se transforme pendant plus d’un mois pour devenir la capitale des lanternes chinoises. 80 artisans venus tout droit de Sichuan montent ce festival exceptionnel. Il suffisait de découvrir un lieu à la hauteur de la prestation pour vous faire vivre un 31 féérique !

8h – Quand le design enchante nos journées. Petit-déjeuner dans le salon de L’Autre Rive, une chambre d’hôte totalement rénovée près du centre ville d’Albi. L’atmosphère est chaleureuse et le mélange de contemporain et ancien est totalement remarquable.

10h – Albi la ville rose. Visite du Musée Toulouse-Lautrec et de la Cathédrale avec un guide privé.

12h – Des produits uniques. Déjeuner à la Loge Au Grain au cœur du marché couvert d’Albi. Avant de quitter Albi on n’oublie pas d’acheter des chocolats chez Michel Belin Place Laperouse.

14h – Une abbaye ré-enchantée. Promenade à Sorèze au pied de la montagne noire et découverte de son abbaye renommée pour ses pensionnaires célèbres et ses tapisseries.

17h – Des lanternes par milliers. Prendre place à Gaillac pour aller admirer les spectacles des Lanternes. Plus de 4 hectares de découvertes à la nuit tombée ; les fontaines lumineuses, le village artisanal de Sichuan et plus de 40 tableaux thématiques.

20h – Saveurs et dégustation. Dîner à la Table du Sommelier avec dégustation de vins doux de Gaillac. Plats délicats et parfumés.

Minuit – Un baiser sous les lampions. Une dernière balade sous les lanternes et on s’endort vite dans notre belle chambre scandinave de l’Autre Rive.

Le lendemain on peut partir découvrir sous un beau soleil d’hiver les villages de Puycelsi et Penne.

CategoriesNon classé