D

DES ÉTOILES PLEIN LES YEUX

Nous vous invitons dans l’univers d’exception de lieux nouveaux, rares et plein d’authenticité. La mise en lumière d’un hôtel qui a fait déjà couler beaucoup d’encre et qui aujourd’hui ouvre les portes d’un paradis les pieds dans le sable, les yeux tournés vers la grande bleue : l’Hôtel Palace à Palavas. La rencontre d’un homme sincère, beau et très talentueux, Matthieu de Lauzun dans un cadre empli d’histoires, le Prieuré de Saint-Jean de Bébian à Pézenas.

HÔTEL PLAGE PALACE Pure liberté

La mer cristalline, le sable à perte de vue, des dizaines de tamaris, l’hôtel Palace tout proche de Palavas est de ces lieux qui ne s’oublient pas, habité d’un charme à l’état naturel, d’un art de vivre incomparable.
C’est dans ce bout de plage, sous les morsures du soleil, que Guy et Jean-Louis Costes, restaura- teurs inspirés ont posé les malles de ce nouveau concept 5 étoiles.

« Bienvenue au Palace » !

On nous avait prévenus de faire attention, nous avions attendu si longtemps l’ouverture de ce lieu mystérieux, incroyable, magnifique au cœur de la populaire ville de Palavas. Nous traversons une forêt de tamaris et suivons un chemin de bois avant d’atteindre la haute porte de verre de l’établissement. Accueil simple et très souriant, pas de snobisme et de regards détournés, mais des mains qui se tendent et un café parfait posé sur une table tulipe Knoll face au spectacle de la mer.

Un salon habillé de larges banquettes aux dessins ethniques, au mobilier de bois sombre, aux tapis graphiques propose des coins détente, des lieux pour travailler, un espace de conversations face à la cheminée.

En créant le Palace, les frères Costes, barou- deurs, passionnés, dont la réputation en matière d’hôtellerie et restauration n’est plus à faire ont voulu réinventer leur bout de plage d’enfance à leur manière, faire aimer ce sable qu’ils ont foulé enfant et adolescent.

À quelques mètres de cette commune du Languedoc, on ne se doute pas de l’architec- ture du bâtiment, du luxe simple et pur des chambres, du calme et de la beauté de la piscine. Après avoir décidé la construction de l’hôtel de 72 chambres et suites, ils se sont attaqués à la décoration intérieure avec la volonté de rendre cet endroit contemporain, tout en gardant un esprit simple et en offrant au paysage toute sa splendeur. C’est lui la star !

Avec les concours de l’Agence Buttazzoni, d’Imaad Rahmouni et de François-Joseph Graf ils ont pris le temps d’imaginer des décors où le luxe n’est pas ostentatoire. Les matériaux de grande qualité, les teintes douces, le mobilier sur-mesure et les tissus d’éditeurs laissent la place à l’espace. À l’étage, le couloir disparaît, absorbé par des motifs africains très présents.

La porte s’ouvre sur une chambre immaculée, blanche et naturelle. On dirait une cabane de plage, les yeux rivés vers le large. Rien n’arrête le regard, le ciel, la mer, le sable envahissent l’espace. La terrasse, abritée de bois, permet intimité et longues rêveries. Les salles d’eau ouvertes sur la chambre offrent également une vue unique sur le paysage.

Les vacances commencent ici

Au programme, une longue baignade dans la piscine de 27 mètres couleur sable, lectures sur les bains de soleil incroyablement confortables et courses vers la mer à quelques mètres.

Et puis on se tourne vers le restaurant dont les tables disposées vers le soleil et la piscine proposent un déjeuner de produits frais travaillé avec les producteurs locaux. C’est Igor du restaurant et hôtel Les Templiers d’Aigues-Mortes qui prend les rênes du restaurant et insuffle à la cuisine ses plats mythiques, sa gouaille habituelle et son amour des bons produits. Les plats régionaux se mêlent aux assiettes « Costes » célèbres dans tous les établissements des deux frères, un brin sophistiquées mais toujours de grande qualité, un brin d’Asie et un souffle de méditerranée. Et puis nos yeux se tournent vers cette plage immense et ses deux cabanons de bois blanc. Des lits de plage de bois clair, des parasols beige face à la mer.
On comprend alors la complexité de ce lieu car la simplicité des choses appellent beaucoup de réflexion et d’interrogations. Guy et Jean- Louis ont pris le temps nécessaire de réaliser leur rêve, un hôtel les pieds dans le sable où chaque meuble, chaque objet est à sa place n’en déplaisent aux voisins, aux Palavaisiens ou restaurateurs de la région.

Ensemble ils ont imaginé une vie au bord de l’eau où le petit-déjeuner peut se prendre sur la plage, où les enfants ont droit de courir autour de la piscine, où les cabanons de plage proposent des pique-nique surprenants, où les vins de la région ont la part belle, où l’on se sent « en vacances ».

Un petit air de Cap-Ferret à Palavas, un grand air de luxe simple qui fait du bien à notre côte montpelliéraine !

CategoriesNon classé